Les infos & outils / Les fiches pratiques

Puits canadien ou provencal

Le sol possède une grande inertie thermique qui fait qu'il est plus chaud que l'air en hiver et plus froid que l'air en été. En enfouissant des gaines dans le sol pour les faire traverser par l'air de renouvellement du bâtiment, celui-ci va se réchauffer en hiver et se refroidir en été. On obtient ainsi naturellement un air entrant de ventilation réchauffé de 4°C en hiver et refroidi de 4°C en été.

La technique du puits canadien consiste à faire passer, l'air neuf de renouvellement du bâtiment par des tuyaux de diamètre 300 enterrés dans le sol, à une profondeur de l'ordre de 2 mètres sur une longueur d'environ 35m.
En hiver, la température du sol à cette profondeur est constante et voisine de 8 à 10 °C. L'air froid aspiré est donc préchauffé naturellement de 3 à 5°C par la chaleur du sol lors de son passage dans les gaines enterrées avant de pénétrer dans le bâtiment.
En été, la température du sol à cette profondeur reste constante et voisine de 10 °C. L'air chaud aspiré est donc refroidi naturellement de 3 à 5°C par la fraicheur du sol lors de son passage dans les gaines enterrées avant de pénétrer dans le bâtiment.

Les avantages :

Ce système vous permet de réchauffer naturellement votre air de ventilation l'hiver et de le refroidir l'été.
Il ne sera réellement intéressant que couplé à une ventilation double flux, où sa présence permettra d'atteindre les 100% de rendement.

Les contraintes :

Le coût de mise en oeuvre en rénovation où vous risquez de faire intervenir des engins de terrassement pour cette seule installation.
La réalisation d'un puits canadien nécessite des tranchés importantes qui vont bouleverser le jardin environnant.
Le puits canadien n'est efficace que dans les 2 saisons extrêmes que sont l'été et l'hiver. En mi-saison quand la température de l'air et du sol sont voisines, le puits canadien n'a aucun effet positif et doit être shunté.

Les idées reçues :

Est ce que ce nouveau système n'est pas qu'un effet de mode.
NON: l'autre nom du puits canadien est puit provençal. Il fut utilisé par les romains en Provence comme le premier système de climatisation naturelle pour abaisser les températures de leur demeure en plein été.

Les conseils de BichotEnerxia :

Il est important de s'adresser un professionnel expérimenté qui pourra valider l'intérêt d'un puits canadien, réaliser son installation et assurer le raccordement à votre VMC double flux

Les liens utiles pour en savoir plus: